Si on supprime monnaie, troc et échange, il reste quoi ?

- Facile de dire "on supprime la monnaie", mais on la remplace par quoi ? C'est quoi l'économie que vous proposez ? -

Perte totale de repères pour la majorité des citoyens : une société postmonétaire (ni monnaie, ni échange ni troc) est une civilisation de l'accès. Il y a toujours un "marché", une "économie", mais elle est basée sur les ressources. Le but devient "faire correspondre les besoins aux ressources".
Comment ?
Par l'autorégulation et la liberté de communication.

On remplace la monnaie par des connaissances.
Un billet ne se mange pas, savoir faire une canne à pêche ou savoir planter des légumes, permet de manger à sa faim et de ne pas laisser son voisin dans l'exclusion.

Ainsi tous les modes d'emploi pour fabriquer, doivent ête disponibles, la relocalisation et la mutualisation des ressources (optimisation des dépenses d'énergies et de matières) sont également des bases. L'ennemi est la pénurie, mais une pénurie se prévient d'autant mieux que les stocks n'ont plus "un coût monétaire", et que l'abondance ne fait pas écrouler les prix du marché (puisque de "prix" il n'y a plus).

Produire mieux et en abondance sereine ("abondance sereine" à ne pas confondre avec "surconsommation"), est ainsi facilité.

Le libre accès fait évidemment peur, une peur conditionnée par des menaces réelles (menaces sur des productions (climat aléatoire, insectes, champignons, etc)) mais aussi irréelles, artificielles, liées à notre culture : dans une société monétaire on est habitué à être exclus si on n'a pas d'argent, et à être en manque (publicité qui frustrent et jouent sur les désirs).
C'est ainsi qu'on maintient la pression pour "avoir de l'argent pour vivre".
Mais cette obligation tombe en construisant le libre accès.

 

Société de l'accès ou société de l'excès ?

.